Diversité et empowerment des filles dans les poupées pour enfants

Ceux qui me suivent sur twitter le savent parce que j’en ai parlé, il y a un  autre domaine qui me tient également à coeur en terme de diversité et lutte contre les stéréotypes, c’est celui des jouets. Et dans les jouets les poupées sont un sujet parfois compliqué.

Il m’a fallu pas mal de recherches pour trouver un poupon métis pour ma fille et des poupées colorées sympas, ou des poupées garçons.

Pareil, compliqué de trouver des poupées mannequins qui ne soient pas là uniquement pour « être la plus belle, la plus mince » ou qui exercent des professions habituellement réservées aux garçon. Mais en cherchant un peu c’est possible. On a essayé de faire un savant mélange de tout ça pour nos  enfants, voici ce que ça donne pour l’instant :

Sous nos latitudes occidentales on trouve essentiellement des poupées blanches, Corolle, Barbie, pour ne citer que les plus connues. Et quand il y a une poupée noire elle a souvent les cheveux lisses. Ce qui pose aussi un problème, mais je pense que je ferai sur ce sujet un article spécifique.

Très difficile également de trouver des poupées asiatiques. En tout cas ici. Peut-être qu’en Asie c’est plus facile? Je ne  le sais pas. Si quelqu’un a la réponse ça m’intéresse. (Alors qu’en Afrique on ne trouve pas plus de poupées noires qu’ici, en tous cas à ma connaissance et de mes souvenirs la dernière fois que j’y suis allée il y a trois ans).

La poupée c’est un jouet important pour les filles ET pour les garçons, même si les stéréotypes voudraient que ce soit plutôt réservé aux filles.  Les enfants se projettent beaucoup. C’est donc important à mon avis que filles et garçons trouvent des poupées qui leur ressemblent et des deux sexes.

Ayant été confrontée au problème pour mes enfants, j’ai pas mal fouillé sur Internet et voici une sélection de mes préférées (jugement totalement subjectif) et qui restent dans un budget raisonnable (hélas les poupées dites « ethniques » se vendant peu, elles sont souvent dans la rubrique des poupées de collection ou éditées en petite série par de nouveaux acteurs sur ce marché).

Pour commencer, une marque que j’aime beaucoup : les poupées Paola Reina.

C’est une marque espagnole que j’ai découverte par hasard en cherchant des poupons métisses pour mes enfants.

Ils ont plein de mini poupées  (22cm) aux visages rigolos (collection des peques et les bébés de Paola) qui conviennent très bien comme première poupée pour les enfants petits et s’emportent partout (les trois petites poupées du milieu sur la photo en haut sont de cette marque). Elles sont souvent proposées par « couple » c’est à dire une version fille et une version garçon.

Je vous mets ici une capture d’écran de la page de la boutique (il y en a plein d’autres ce n’est qu’un aperçu, cliquez sur l’image pour être redirigé vers la boutique espagnole)  :

Ces petites poupées rigolotes se trouvent aussi sur Amazon. Elles coutent un peu moins de 20 euros. Mon fils a eu sa première pour ses un an, il était ravi. Sa soeur joue aussi beaucoup avec.

Pour les poupons et poupées pour les enfants plus grands, Corolle et Nenucco font quelques modèles asiatiques et africains. Sinon il y a également la marque Paola Reina déjà citée qui en a toute une collection, Petit Colin (fabrication française) et Trudi chez qui j’avais trouvé le poupons métisse de ma fille qui est hélas introuvable aujourd’hui.

Abordons maintenant la délicate question des poupées dites « mannequin » de type Barbie.

J’aime beaucoup cette chouette série sortie il y a peu par Matel reprenant les Héroïnes de l’univers DC Super Hero Girl. Vous l’aurez reconnue sur la première photo, Mumu a eu Wonder Woman. Je pense que je craquerai bientôt pour Bumble bee.

Ces poupées sont tirées d’un dessin animé. Je regrette juste que certaines héroïnes n’aient pas eu droit à leur poupée notamment la jeune fille japonaise Katana. Elles sont magnifiques, de la taille d’une barbie classique. Elles coutent environ 20 euros (ça varie en fonction du modèle et de l’endroit où on les achète).

Il existe également une bande dessinée que j’ai achetée :

L’histoire n’est pas d’un intérêt foudroyant vu de mes yeux d’adultes (c’est très tourné vers des préoccupations de jeunes ados) et le scénario ne va pas chercher bien loin, mais cette série a le mérite de mettre les filles au premier plan. Elles se battent comme les garçons, ce sont des personnages forts mais qui ont aussi des angoisses du jeune public auquel il s’adresse (stress des examens par exemple).

Autre série de poupées très chouettes aussi les poupées Lottie (la pirate à droite sur la photo d’en haut).

Elles sont plus petites que des Barbies mais très sympas aussi. Cette marque propose des poupées qui favorisent la représentation des petites filles dans des activités souvent réservées aux garçons et sans féminisation à l’extrême. Les poupées ont le corps d’un enfant de 9 ans et ne portent pas de maquillage. L’accent est également mis aussi sur la diversité (la poupée qui fait du karaté est noire).

Quand ma fille a eu sa période pirate je lui ai offert Grace O Malley la Lottie Pirate  (j’ai en prévision un article spécial pour les filles qui aiment bien les pirates!).

Il y a aussi une archéologue, une gardienne de phare, une karateka et plein d’autres. Ces poupées coutent environ 20 euros, voici quelques photos de celles que je viens de citer.

En France on les trouve sur Amazon ou sur la boutique de Lottie.

Dernière à être entrée dans le club des poupées de Mumu, Tiana de la série des princesses Disney de Hasbro. Car Disney ce n’est pas QUE la Reine des Neiges (tape dans ma main si toi aussi t’as envie qu’elle se libère-délivre DÉFINITIVEMENT de la tête de tes enfants) ou des princesses nunuches.

Il y a aussi des personnages forts et/ou de la diversité par exemple Mulan, Merida, Jasmine et Tiana la princesse Grenouille que j’ai offerte à ma fille au moment où on a découvert l’histoire que j’avais achetée en livre.

Ces poupées sont comme des barbies sauf qu’elles ont les jambes qui ne se plient pas. Elles sont très jolies et bien finies. Et détail qui compte, Tiana a les cheveux un peu crêpus.

Elles sont d’un prix plutôt accessible : autour de 13 euros (Certains modèles sont un peu plus chers en fonction de leur rareté). J’ai personnellement un faible pour Mérida car j’aime beaucoup le dessin animé et ma fille aussi.

Enfin j’ai découvert grâce à Elise qui tient le compte twitter @barapetitspots  la poupée Nubia KEMITA

Elle est magnifique:

Elle est éditée par Muna Mboa, une entreprise qui propose des produits ludiques ayant pour thème le patrimoine culturel africain. Cette beauté coutre 35 €

Voilà une petite sélection qui devrait vous permettre de faire de chouettes cadeaux de Noël, aux filles comme aux garçons.

Pourquoi c’est important que les enfants, tous les enfants, aient ce type de poupées? Parce que comme pour les livres, ça ouvre l’esprit, ça fait bouger les frontières d’une beauté normalisée. Ça ouvre le champ des possibles, ça aide à faire tomber les stéréotypes.

Et puis sinon ça fera un bon sujet de discussion autour de la dinde de Noël!

Bon courage à ceux qui sont encore dans la course aux cadeaux et très bonnes fêtes à tous.

 

3 Comments

  1. coucou

    je ne prétends pas bien connaitre les jouets asiatiques mais je me suis tapée en long et large tous les rayons jouets dans les magasins japonais et thailandais.
    Les poupées faites là bas n’ont pas des traits asiatiques ; elles ont (je pense) des traits vendus comme idéaux selon les critères de beauté asiatiques ; yeux immense par exemple.

    je n’ai jamais vu ni au japon ni en thailande une poupée au teint foncé ; elles sont toutes tres blanches.

    ex : https://www.blythedoll.com/ (créée à l’irigine aux UA rachetée ensuite par une firme japonaise

  2. sof75

    Merci de cette sélection, la poupée Nubia Kemita est magnifique et fera un beau cadeau d’anniversaire (pour Noël un peu tard…) pour ma fille. Barbie commence à faire des poupée qui ne sont pas blondes : la collection fashionistas. Dans mon souvenir, la poupée noire de cette collection a les cheveux relativement lisses (mais c’est peut être que mes filles y sont allés un fort avec la brosse…).

Laisser un commentaire