La princesse qui n’aimait pas les princes 

Je l’aime beaucoup cette princesse qui n’aimait pas les princes. Elle a du panache. Elle n’a peur de rien. Ni de ses parents. Ni de l’establishment.

Ce petit livre qui n’a l’air de rien détourne tous les codes des contes de fées pour proposer une histoire très drôle, et bien tournée. C’est là tout le talent de l’auteur Alice Briere Haquet qui a su amener une fin totalement inattendue et furieusement actuelle comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Les illustrations de Lionel Larchevêque collent parfaitement à l’esprit rocambolesque et rock and roll de cette histoire

Vous l’aurez deviné, ce petit livre raconte l’histoire d’une princesse que son père a décidé se marier.


On convoque donc tous les princes du royaume pour venir draguer la princesse.


S’en suit un défilé plutôt rocambolesque et furieusement drôle de messieurs dont malheureusement aucun ne semble susciter le moindre intérêt auprès de la demoiselle.

Panique dans le royaume. Qu’allons nous faire ? Faire venir les princes de plus loin pardi!



Mais peine perdue, la princesse n’en veut pas. Alors on fait appel à la fée. Et là MIRACLE :



La chute amenée avec désinvolture permet aux plus jeunes qui ne se posent pas encore de questions de l’apprécier telle quelle. Le fait que la princesse soit heureuse leur suffit. Les plus grands ouvriront sans doute la discussion et c’est très bien aussi.

C’est donc un livre avec plusieurs niveaux de lecture.

J’aime le fait qu’il ne soit pas donné d’explication métaphysique au choix de la princesse. C’est comme ça et puis c’est tout. Ce n’est pas parce que les hommes sont moches ou méchants. D’ailleurs les hommes qui sont sensés la charmer exercent toutes sortes de professions depuis super-héros jusqu’a garagiste sans qu’il ne soit fait de jugement de valeur.

Et pour moi, la diversité c’est aussi ça. La diversité sexuelle est à mon avis aussi importante que la diversité ethnique et doit être abordée et mise en avant de la même façon.

Ce livre fait preuve des deux : la fée est noire et, les princes venant du monde entier sont pour certains typés, il aborde l’homosexualite en tournant en dérision les contes traditionnels et met les filles au premier plan. C’est amusant. Ça se lit facilement.

Je regrette juste que la princesse n’occupe ses journées qu’à faire la cuisine (petit brin de sexisme malgré tout). Par contre il est intéressant de voir que le choix de la personne avec laquelle elle va passer sa vie lui est entièrement laissé et surtout qu’il est respecté et accepté par tous.

Pour les enfants à partir de 3 ans – 4,95 €

Editions Actes sud Jeunesse

Ce livre vous a intéresse? Vous pouvez :
Le commander sur Amazon
Vérifier sa disponibilité et le commander dans la librairie proche de chez vous

Laisser un commentaire